Notre campagne « Un travail pour tous » vise à mettre fin au chômage et à l’exploitation du travail. Nous pensons que chacun a le droit de mener une vie utile, digne et productive.

Les statistiques de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) des Nations Unies montrent que, dans le monde, plus de 170 millions de personnes n’ont pas d’emploi. En outre, même parmi celles qui ont un emploi, plus de 700 millions de travailleurs survivent essentiellement avec moins de 1,90 dollar par jour. Plus de la moitié des personnes extrêmement pauvres dans le monde vivent en Afrique subsaharienne.

À l’autre bout de l’échelle, la répartition des richesses est devenue si inégale que les 26 personnes les plus riches du monde possèdent désormais autant que les 50 % les plus pauvres de la population de la planète réunis. Nous pensons qu’il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi et qu’il existe d’autres approches de l’économie et de l’emploi qui permettraient de créer un monde meilleur et plus juste pour tous.

Pour commencer à remédier à cette situation, un projet que nous menons dans des écoles en Ouganda a pour objectif qu’au moment où ils quittent l’école, chaque enfant ait acquis les compétences nécessaires pour créer et gérer une micro-entreprise à domicile. Les enfants acquièrent ces compétences en participant à la gestion d’entreprises scolaires basées sur notre campagne « De la nourriture gratuite pour tous ».

Grâce à la mise en œuvre généralisée de programmes ciblés visant à réduire et, à terme, à éliminer le chômage et la pauvreté, un monde meilleur et plus juste est possible.